3 choses à savoir sur l'intelligence du cœur pour des relations réussies et enrichissantes

Dernière mise à jour : oct. 28

Comment bâtir des relations heureuses, satisfaisantes et harmonieuses avec notre entourage? Que ce soit dans nos interactions avec le ou la partenaire de vie, les enfants, la famille, les amis ou dans les relations de travail, l'intelligence émotionnelle permet d'entretenir de bonnes relations avec les personnes que nous côtoyons.

Mains en forme de coeur_intelligence du coeur

L'intelligence du cœur est celle qui renvoie aux émotions. On y fait souvent référence en parlant d'intelligence émotionnelle. Sur le plan relationnel, on peut vivre des moments heureux, mais également des tensions ou de l'incompréhension, par exemple. Une personne qui a une forte intelligence du cœur est apte à discerner et à comprendre ses propres émotions et celles des autres. Elle est aussi capable d'utiliser ce savoir pour gérer les émotions qui naissent en elle et pour affronter les situations délicates dans ses relations avec les autres. Mais que faut-il donc précisément s'avoir de l'intelligence émotionnelle si on souhaite améliorer ses contacts avec les autres?



ÊTRE À L'ÉCOUTE DE SOI


L'intelligence émotionnelle est présente dans deux domaines de nos vies, le premier étant le niveau personnel. Ce niveau est le point de départ pour entrer en relations avec les autres, car il est nécessaire de se connaître soi-même d'abord pour espérer tisser des liens solides avec autrui. L'intelligence émotionnelle, sur le plan du Soi, est une capacité à identifier ses émotions, à les comprendre (conscience de soi) et à les gérer (contrôle de soi). On touche alors aux compétences personnelles de l'individu. Notons que les émotions dites négatives, ne le sont pas vraiment quand on considère qu'elles existent pour nous alerter de quelque chose. Ce qui est important de faire, c'est de les reconnaître et d'apprendre à les gérer. Alors, demande-toi :

Quand je me sens en colère, triste, ennuyé, agacé, suis-je en mesure d'identifier clairement l'émotion qui se manifeste en moi? Suis-je aussi capable de trouver ce qui est à l'origine de cette émotion (une situation ou une personne) ? Qu'est-ce que je fais pour me calmer lorsque j'identifie la cause de ce que je ressens ? Est-ce que je sais me ressaisir ?


ÊTRE À L'ÉCOUTE DE L'AUTRE


Le deuxième domaine est le côté social. C'est le fait d'avoir une conscience des autres. D'une part, l'intelligence du cœur consiste à être conscient des émotions d'autrui et à se mettre à la place de l'autre (empathie). D'autre part, elle rend l'individu capable de savoir comment son propre comportement affecte les autres et lui permet de développer des façons de gérer son rapport aux autres (gestion des relations). On est dans le domaine des compétences sociales. Demande-toi :

Suis-je capable d'être à l'écoute de l'autre ou de le comprendre ? Est-ce que je peux reconnaître une émotion ou savoir que quelque chose ne va pas chez l'autre ? Est-ce que je réalise l'impact ou l'influence émotionnelle que je peux avoir sur les autres ou que je peux créer dans une dynamique de groupe lors d'interactions? Suis-je conscient lorsque je cause un malaise, de la frustration ou que je mets les autres sur la défensive par exemple ? Ai-je l'aptitude de créer des liens avec les autres en essayant de mieux connaître une personne ou en gérant les conflits efficacement ? Est-ce que j'exprime clairement mes émotions et est-ce que je permets à l'autre d'exprimer les siennes ?


DÉVELOPPER SON INTELLIGENCE DU CŒUR


L'intelligence émotionnelle se développe. On peut l'améliorer parce qu'elle touche aux compétences et parce que les compétences s'acquièrent. Ces capacités sont le fruit d'un travail sur soi et sur ses relations, une démarche qui se fait en se posant des questions comme celles qui précèdent, en observant les signes physiques de son corps (pour détecter une émotion), en étant présent et conscient de ce qui se passe en nous et autour de nous dans le moment (la pleine conscience est ici utile), en questionnant les autres à notre sujet (pour régler ou éviter des conflits et clarifier la situation), et en faisant preuve d'empathie et de bienveillance (intérêt et attention donnés à l'autre). Le potentiel est en nous. Il reste à faire le travail.


En développant son intelligence du cœur on se donne les moyens d'avoir du succès dans nos interactions sociales et dans nos rapports avec nos êtres chers. On devient plus efficace, on est plus en contrôle, on communique mieux et cette intelligence à l'avantage de nourrir le côté humain des gens. L'intellect c'est bien, mais comme nous ne sommes pas des robots, il nous faut humaniser nos connections avec les autres. L'intelligence sans le cœur est le gage de relations humaines infructueuses.


« L'intelligence sans celle du cœur ce n'est que de la logique et ça n'est pas grand-chose. »

Marc Levy





ABONNEZ-VOUS AU BLOGUE et si vous aimez cet article, partagez-le. 👍

Vous êtes mon baromètre ! Dites-moi ce que vous pensez de mes articles (en commentaires), pour que je puisse mieux vous parler des sujets qui vous intéressent. Merci !

REJOINS-MOI SUR LES MÉDIAS SOCIAUX !


@maqualitedevie

Instagram

Facebook

Twitter

Pinterest





ABONNE-TOI AU BLOGUE 

Merci de t'être abonné.e!