À quoi réfléchir quand la réalisation de désirs légitimes tarde à venir ?

Mis à jour : juil. 7

Tic-tac, le temps passe. On a des aspirations, des désirs, des envies. On fait des efforts pour les voir se réaliser. Pourtant, tout semble avoir un rythme et un échéancier différent du nôtre. Est-ce que ça va finir par arriver? Sommes-nous trop pressés? Nous faisons-nous de fausses idées?



Nous avons tous des désirs, des souhaits et même des rêves. Certains nous tiennent vraiment à cœur et bien qu'ils soient fondés, ils tardent à se concrétiser. Pourquoi la vie semble-t-elle parfois nous mettre des bâtons dans les roues ? En réalité, elle ne fait pas obstacle. Cette perception n'est qu'une vision de l'esprit qui, heureusement, peut être renversée. En lieu et place des profonds soupirs de peine qu'on laisse échapper quand on pense à ce qui nous manque, on pourrait certainement être reconnaissant de ce qu'on a. Au lieu de penser que la vie nous doit ce qu'on désire, on devrait probablement se dire que, dans le moment, la vie nous offre ce dont on a besoin. Si chacun de nous était un astre (qui a la capacité de courber l'espace-temps par sa masse et par sa force gravitationnelle) on influencerait le temps. Mais puisque nous ne sommes pas des planètes, voici des questions à considérer pour reprogrammer son état d'esprit et ne plus perdre patience.


1. LA VIE EST-ELLE CENSÉE NOUS SATISFAIRE ?


Lorsqu'on souhaite ardemment quelque chose et qu'on se démène pour l'obtenir, on tombe parfois sous l'impression que nos attentes vont se matérialiser suivant nos plans, parce qu'elles sont légitimes. Pourtant, ce n'est pas forcément le cas, puisque chaque individu n'est pas le centre de gravité du monde. Pourquoi nos désirs devraient-ils être satisfaits suivant notre volonté et notre échéancier? Les circonstances de la vie sont-elles censées converger vers notre satisfaction personnelle ? Les attentes par rapport à ce qu'on souhaite pour soi sont par nature égocentriques. Le fait de considérer ses souhaits comme un dû est en fait une croyance et non une réalité. L'obtention de ce qui est attendu n'est pas une question de récompense, de mérite, ni de justice. Évidemment, on ne va pas pour autant arrêter d'avoir des rêves ou des aspirations. Il faut plutôt apprendre à être patient. Est-il plus important d'aller vite ou d'aller loin ? Ce qui compte, est-ce réellement la destination ou le chemin pour s'y rendre ? Quand on est tenu de patienter, on doit y trouver une occasion de se développer personnellement, car une fois qu'on est capable de voir ce potentiel, c'est une porte vers de belles réalisations qui s'ouvre devant soi.


2. LA VIE SERAIT-ELLE RÉELLEMENT MIEUX SI LE DÉSIR ÉTAIT SATISFAIT MAINTENANT ?

On aimerait bien que ce soit magique. On fait un vœu, on est exaucé. La satisfaction immédiate est tentante. Il arrive d'ailleurs que les choses arrivent rapidement ou se produisent plus ou moins dans le temps attendu. Mais il y a des aspirations qui semblent prendre une éternité à devenir réalité. En fait, il est possible que le moment présent ou le moment visé, ne soit pas nécessairement le bon pour que le souhait soit réalisé. Ferait-on vraiment un bon usage et une bonne gestion de ce qui est à recevoir si on l'obtenait sur le champ ? Le voyage est plus important que la destination. Si ce qu'on souhaite n'arrive pas immédiatement, c'est qu'il faut probablement faire un cheminement personnel d'abord, c'est-à-dire vivre un parcours de préparation du cœur et de l'esprit qui nous rendra plus apte à accueillir les cadeaux de la vie.


3. COMMENT VIVRE DANS L'ATTENTE ?


Nous voilà donc lancer dans un exercice de patience durant lequel il faudra accepter que bien des aspects de la vie ne sont pas maîtrisables et que nous allons devoir vivre avec cette réalité. Le mot d'ordre est alors de travailler avec ce qu'on a dans le moment, tout en faisant preuve de créativité et d'ingéniosité. On peut se découvrir des capacités insoupçonnées lorsqu'on trouve des moyens de vivre pleinement son existence et de l'apprécier, en utilisant ce qu'on a à sa disposition.


En fait, même si tous nos désirs étaient comblés, on en voudrait toujours plus. L'existence est plus agréable quand on se sent béni et comblé parce qu'on possède l'essentiel. Tout dépend, en fait, du regard que l'on décide de poser sur sa vie. Il est plus profitable pour soi de choyer ce qu'on a et d'être reconnaissant, plutôt que de focaliser sur le manque, cette absence de l'objet du désir qui cause de la souffrance et des frustrations. Aimer sa vie, peu importe ce qui arrive, lui donne bien meilleur goût et éprouver de la gratitude est un bon remède pour atteindre la satiété et le contentement.


4. FAUT-IL ABANDONNER OU RESTER CONFIANT ?


Après un certain temps, on peut se laisser abattre par le découragement et vouloir abandonner. Si votre désir légitime vous tient vraiment à cœur, n'abandonnez pas, mais lâchez plutôt prise lorsque vous sentez que vous avez suffisamment investit en effort. Lâcher prise ne signifie pas que vous renoncez. C'est un acte par lequel vous acceptez qu'une part de la réalisation du désir soit hors de votre contrôle. Le détachement est une stratégie aidante qui permet de relâcher la pression pour se donner du répit et se sentir mieux. Votre désir finira par se concrétiser. Il pourrait se manifester comme vous le souhaitiez, ou prendre une forme différente de ce que vous aviez imaginé, voir même dépasser vos attentes. L'important est d'y trouver de la satisfaction. On reçoit ce dont on a réellement besoin. Alors gardez espoir et la foi. Continuez d'espérer et de prier. Restez optimiste. Et durant cette période d'attente, surtout, stimulez votre vie en vous lançant dans des projets qui vous anime, qui vous donne de l'entrain, vous motive, vous encourage. Éveillez votre potentiel, vibrez et vivez !


« Espérance et désir sont parfois synonymes. »

Samuel Ferdinand-Lop


EN CONCLUSION


J'aime à penser que je suis une étoile (donc un astre) et que mon état d'esprit constitue ma masse et ma gravité. Dans mon univers mental, le temps ne s'écoule pas vraiment, comme l'affirme la théorie de la relativité. Le passage du temps est une illusion disait Einstein. Alors, je brille, j'illumine, je rayonne, je suis hors du temps. Mes désirs légitimes sont déjà réalisés, parce que dans mon espace-temps, le passé, le présent et le futur coexistent. Alors pourquoi s'en faire !


#esperance #vivrepleinement #chemindevie



ABONNEZ-VOUS AU BLOGUE et si vous aimez cet article, partagez-le. 👍

Vous êtes mon baromètre ! Dites-moi ce que vous pensez de mes articles (commentaires) pour que je puisse mieux vous parler des sujets qui vous intéressent.Merci !

Vous aimerez aussi :


REJOINS MA COMMUNAUTÉ ! 


Instagram : @ma_qualite_de_vie


Facebook : @maqualitedevie


Twitter : @maqualitedevie


Pinterest : @maqualitedevie

© 2023 by Train of Thoughts. Proudly created with Wix.com