Qu'arrive-t-il quand on mène une vie porteuse de sens (et pourquoi devrait-on y aspirer) ?

Mis à jour : juil. 7

Trouver le sens de sa vie ou du sens dans sa vie, c'est vivre pour quelque chose qui va au-delà de soi. Mais concrètement, qu'est-ce que la quête de sens insuffle à l'individu ?



Pour répondre à cette question, il faut d'abord savoir ce qu'on entend par la notion de « mener une vie qui a un sens ».  Il est question ici du sens personnel, c'est-à-dire du sens que l'on trouve ou que l'on découvre soi-même dans les moments ou les expériences de la vie. Ce sens est différent d'une personne à l'autre, car il est construit par chacun individuellement. Le sens personnel est présent dans notre compréhension du monde (notre façon de voir le monde et nos croyances), de même que dans l'interprétation que nous faisons des événements stressants ou douloureux vécus.


Quel est le rôle du sens ?


Le rôle du sens dans l'atteinte d'une vie saine et épanouissante est déterminant. On s'attarde souvent sur la recherche du bonheur, mais le bonheur s'appuie sur des émotions qui s'estompent. On est heureux aujourd'hui et malheureux demain, et le scénario se répète continuellement. À l'opposé, une vie remplie de sens appelle à un état qui dure dans le temps et qui favorise la satisfaction de vie, même quand on est soumis à des situations éprouvantes. Il en est ainsi parce que le sens donne une raison de vivre, il apporte une finalité à ce qu'on traverse, il fait progresser, il rend les difficultés de la vie plus supportables, il aide à rebondir.


Comment construit-on le sens ?


Avoir une vie porteuse de sens, c'est mener une vie qui est axée sur quelque chose de plus grand que soi (par exemple servir une cause) ainsi que sur autrui (poser des actes qui ont un impact positif sur les autres), tandis qu'une vie heureuse est plutôt égoïste car centrée sur l'individu. La quête du bonheur peut d'ailleurs mener à un égarement dans le superficiel, qui ne peut combler l'existence. Le sens, par contre, vient du plus profond de nous. On construit du sens à partir des émotions ressenties (positives ou négatives), des accomplissements auprès des autres (accomplissements non personnels), des relations qu'on entretient (se soutenir les uns les autres et avoir un sentiment d'appartenance), de la religion ou la spiritualité (l'espérance dans des situations désespérées), de la transcendance (se sentir connectée à une réalité supérieure) et de l'équité (la justice). Il y a un potentiel de sens dans chaque moment de la vie. 

Plus nous aurons donné de sens à notre vie, moins nous éprouverons de regret à l'instant de notre mort.

Dalaï Lama

Qu'est-ce qu'une vie remplie de sens apporte à l'existence ?


  • On est utile, on fait une différence, on vit une existence qui compte

Avoir une vie qui a un sens implique d'avoir une vie utile. On a tous un potentiel qui peut être utilisé pour apporter quelque chose à la société ou aux autres, aussi petite que l'action puisse être. Juste en faisant un peu pour les autres régulièrement, on apporte du sens à la vie et on fait une différence.

Quand on pense au bien des autres en pratiquant des activités utiles comme aider, rendre service, faire plaisir à quelqu'un, partager son expérience, créer quelque chose qui peut servir aux autres, on a un impact dans la vie des autres. On vit une existence qui compte parce qu'on fait une différence et parce qu'on est utile.

On peut tous mettre son savoir, ses compétences, son expérience de vie au service des autres dans le but d'apporter une valeur à la vie d'autrui. Chaque moment signifiant créés dans sa vie et dans celle des autres amène à faire que chaque moment en vaut la peine.


  • On a une vie motivante

Avoir une vie signifiante consiste aussi à vivre et à défendre ses convictions, par exemple en endossant une cause ou en s'impliquant dans des activités en lien avec ses convictions. Que ce soit en faisant du bénévolat, du mentorat, de l'accompagnement ou autre, on se trouve à alimenter sa vision et à la faire grandir. Avoir une conviction pour une cause ou pour un but et nourrir cette conviction tous les jours est source de motivation, car on travaille à une oeuvre qui nous allume et qui justifie ce qu'on entreprend au quotidien.

  • On fait l'expérience d'une vie qui a de la valeur

Quand on mène une vie conduit par le sens, on est capable de trouver des moments de vie qui apportent de la positivité et de la valeur à la vie, la sienne aussi bien que celle des autres. Comme énoncé précédemment, on se lance dans des actions qui sont moralement et socialement bonnes. On est digne d'estime.

  • On développe des valeurs vertueuses (humilité, générosité, compassion)

Pour s'ouvrir au sens, il faut faire preuve d'humilité et s'éloigner un peu du « Je, Me, Moi ». Quand l'ego prends trop de place, il n'en reste plus assez pour les autres. L'ego, bien trop souvent, entrave le potentiel d'actions bienveillantes que l'on peut faire envers autrui. Par exemple, le fait de s'occuper de quelqu'un d'autre (une personne ou un animal) ou de quelque chose (une plante) amène plus de sens à la vie. Les choses ne tournent pas juste autour de soi, mais autour des autres aussi. Ceci éveille la générosité et la compassion, puisqu'on donne aux autres, on leur offre de l'aide, on leur prête attention, on leur apporte du réconfort, on est à leur écoute, on pardonne. 

  • On est comblé et satisfait malgré les épreuves

Avec une vie animée par la signification, on développe la capacité de trouver du sens dans les situations pénibles et donc d'en tirer du positif. De plus, ces expériences négatives ont l'avantage de forger le caractère et de rendre compatissant. On est en mesure de mieux faire face aux difficultés et en même temps d'être plus sensible aux malheurs des autres. Ceci protège la satisfaction de vie, parce que les difficultés vécues ne sont pas perçues comme vaines. Quand on est en mesure de trouver du sens à ce qu'on traverse et à ce qu'on entreprend, on obtient une satisfaction de vie plus grande, même si on a le moral bas.

  • On devient résilient face aux situations difficiles ou hors de notre contrôle

Le sens transforme l'expérience négative en du positif, car il permet d'accepter et de voir le potentiel positif des événements négatifs. Il favorise la résilience. Une personne résiliente est quelqu'un qui réussit à surmonter une adversité et à se reconstruire sans tomber dans la dépression. Grâce à un changement de perspective sur son expérience (que le sens permet), la personne résiliente parvient à vivre et à se développer positivement, malgré le fait que la situation éprouvante vécue l'aurait normalement conduit vers un aboutissement négatif.

  • On préserve son bien-être, sa satisfaction de vie et sa qualité de vie

Quand on traverse des moments difficiles, trouver un sens à ces expériences est déterminant pour maintenir son bien-être et sa satisfaction de vie. Les événements négatifs tendent à diminuer le bonheur, par contre ils augmentent le sens dans la vie. Le sens aide à se créer des stratégies d'adaptation ou de survie pour surmonter l'adversité. Ceci permet, d'abord d'avoir une satisfaction de vie stable quel que soit les épreuves et, ensuite, de contribuer à protéger le bien-être. Tout ceci concours à la qualité de vie.


En somme rechercher, construire et maintenir le sens dans la vie est plus important que la quête du bonheur pour atteindre et maintenir un certain niveau de bien-être et de satisfaction de vie. Lorsqu'on a une idée claire du sens dans son existence, on enrichit sa vie et celle des autres, on développe le meilleur en soi, on surmonte mieux les tourments de la vie et on s'épanouit.


ABONNEZ-VOUS AU BLOGUE et si vous aimez cet article, partagez-le. 👍

Vous êtes mon baromètre ! Dites-moi ce que vous pensez de mes articles, pour que je puisse mieux vous parler des sujets qui vous intéressent.Merci !

Vous aimerez aussi :


REJOINS MA COMMUNAUTÉ ! 


Instagram : @ma_qualite_de_vie

Facebook : @maqualitedevie

Twitter : @maqualitedevie

Pinterest : @maqualitedevie



© 2023 by Train of Thoughts. Proudly created with Wix.com