Qu'est-ce que les gens qui éprouvent un grand plaisir de vivre ont, que les autres n'ont pas ?

Mis à jour : juil. 7

Quel est ce je ne sais quoi propre à ces personnes qui croquent la vie à pleines dents et qui sont si heureuses de vivre ? Voici la réponse.




Les circonstances de la vie peuvent facilement faire sombrer dans la déprime. Pourtant, la vie est un cadeau bien trop précieux pour être gâché par la morosité. Certaines personnes se jouent plutôt bien des travers de la vie et, par conséquent, s'en tirent mieux que d'autres. C'est à se demander si elles détiennent des astuces pour faire face avec efficacité à l'abattement. Alors, quel est donc le secret des personnes qui ont une grande joie de vivre ? Comment se fait-il que la vie semble leur sourire ? Pourtant, tout le monde vit des hauts et des bas avec leurs coups durs qui laissent parfois sur leur passage un goût âpre et un mental en compote. Dans quoi ces personnes s'enracinent-elles pour jouir de la vie ? Qu'est-ce qui leur permet de voir la vie en rose ? Que de questions ! Ça vaut la peine de creuser un peu le sujet. Voyons ce qu'il en est. Le goût pour la vie ne dépends ni des autres ni de ce qui peut arriver dans son existence, mais plutôt de ses efforts à éveiller sa joie de vivre. En fait, le pouvoir d'apprécier la vie et d'y trouver de la joie est lié à la capacité de maîtriser les soubresauts de son moral et de son humeur. On y parvient en cultivant une attitude positive et favorable à l'épanouissement personnel. La réponse est donc en nous, car c'est notre réaction aux tourments de la vie qui fait la différence. Notre manière d'être face à la vie, en d'autres mots notre état d'esprit, est la source de notre aptitude à nous réjouir de la vie. Devant la tristesse ou la langueur, nous devons activer notre joie vivre afin de renverser la vapeur et de maintenir ainsi notre bien-être psychologique. Quel est donc, exactement, l'état d'esprit des bons vivants ?

Ils sont riches de la vie : la vie est une richesse. Les personnes qui ont un vif élan de vie voient de la valeur dans le vécu et dans l'existence. L'idée d'empêcher le gaspillage de cet inestimable don de vie est ce qui les aident à vaincre le marasme. Ils ressentent une gratitude de vivre quel que soit ce que la vie leur envoie, fleurs ou peaux de banane. Ils puisent leur énergie quotidienne dans cette joie de vivre pour affronter les situations de la vie.

Ils sont amoureux de la vie : La vie est une source d'émerveillement. Ces enthousiastes de la vie sont capables de contempler ce qui les entoure et d'y trouver de la beauté, voir même des miracles. Ils font revivre l'enfant en eux, car ils ont un esprit de découverte, ils s'amusent, ils activent leur créativité et son curieux. Ils ont également une passion qui leur fait aimer la vie, car elle leur apporte du plaisir, de la joie et de la satisfaction.

Ils voient la vie telle qu'elle est : leur engouement pour la vie passe par l'acceptation de la réalité. Ils n'idéalisent pas la vie, mais la prennent plutôt pour ce qu'elle est réellement. Ils ne vivent pas dans l'illusion. Cette approche leur permet notamment de redéfinir le sens donné aux expériences de la vie. Chaque chose arrive pour une raison. Les expériences négatives deviennent donc une occasion d'apprendre et de grandir, en tirant le meilleur parti de ce qui est vécu et en l'utilisant à son avantage.

Ils acceptent les joies et les peines de la vie : la vie est parsemée de moments heureux et douloureux. Les personnes qui ont la joie d'exister admettent que la douleur fait partie de la vie et elles ne la refoulent pas. Bien au contraire, elles accueillent la souffrance ce qui leur permet d'accepter de la traverser et de cheminer vers la guérison. Une fois la souffrance surmontée, surtout quand on revient de loin, on en sort avec la joie de revivre. Les épreuves de la vie aident à discerner ce qui est important de ce qui est futile. Les moments difficiles font apprécier les moments simples de bonheur. Cela crée un équilibre dans l'existence.

Ils vivent une spiritualité : Ce sont des gens de foi, attachés à Dieu. Ils entretiennent un lien de confiance, d'abandon, d'espoir, de gratitude avec Dieu, un lien qui allège et qui procure la joie d'exister. Ce lien est une rencontre intérieure avec Dieu. La foi leur insuffle la force de vivre. Ce sont des personnes spirituelles, qui acceptent le monde, leur condition et ce qu'ils sont, tels qu'ils se manifestent à eux, sans s'y opposer, sans aigreur ni amertume. Ils sont confiants que la vie leur apporte ce dont ils ont besoin et qu'elle vaincra en toute chose. C'est aussi une rencontre avec soi, son être véritable, une rencontre par laquelle l'individu trouve la joie en lui, en l'invitant à habiter son cœur.

Ils voient un but dans la vie : Pour eux, la vie a un sens. Elle est donc utile. La vie est un appel à se réaliser, à accomplir sa mission de vie ou mission personnelle, à trouver et à vivre sa vocation, à faire acte de bienveillance. C'est un appel dont le but est de connecter l'individu au sens de l'existence.

Ils sont optimistes : les personnes qui profitent de la vie adoptent des pensées positives et focalisent sur ces idées plaisantes pour chasser les réflexions négatives. Elles choisissent de voir la vie du bon côté, se nourrissant donc du meilleur de ce qu'elle leur amène. Comme dit le dicton, « quand la vie te donne des citrons, fais de la limonade » !

Voici donc dressé le portrait des personnes qui éprouvent un grand plaisir de vivre. Vous pouvez aussi en devenir une en adoptant ces attitudes à l'égard de la vie.

Souriez a la vie, la vie vous sourira.

Paul Gordeaux

Ceci étant dit, si vous perdez le goût de vivre, n'éprouvez plus de plaisir à rien, êtes fortement désespéré et anxieux, si vous avez du mal à dormir, êtes fatigué, perdez l'appétit et n'arrivez plus à assumer vos responsabilités professionnelles, familiales et sociales, et que tout cela persiste sur une longue période de temps, consultez un professionnel de la santé. Il pourrait s'agir d'un trouble de l'humeur ou d'une profonde douleur morale comme la dépression et la mélancolie. Soyez vigilant ! Elles s'installent progressivement et de façon insidieuse. La personne concernée ne s'en aperçoit pas et elle est lentement consumée. Si vous vous reconnaissez ici, cherchez de l'aide. La psychothérapie s'avère alors nécessaire pour vaincre ce problème de santé mentale. Vous avez maintenant toutes les clés en main pour aimer la vie. Adoptez une attitude positive et constructive qui éveille et préserve votre joie de vivre, car comme un jardin, il faut en prendre soin et la cultiver.


ABONNEZ-VOUS AU BLOGUE et si vous aimez cet article, partagez-le. 👍

Vous êtes mon baromètre ! Dites-moi ce que vous pensez de mes articles (commentaires), pour que je puisse mieux vous parler des sujets qui vous intéressent. Merci !

Vous aimerez aussi :


REJOINS MA COMMUNAUTÉ !

Instagram : @ma_qualite_de_vie

Facebook : @maqualitedevie

Twitter : @maqualitedevie

Pinterest : @maqualitedevie

© 2023 by Train of Thoughts. Proudly created with Wix.com