Crise de la quarantaine : faire la transition vers une nouvelle version de soi et de sa vie

Mis à jour : sept. 19

Passez de votre ancienne vie à la nouvelle et prenez de nouvelles couleurs. Découvrez la deuxième partie du dossier sur ce grand défi de la vie.




Partie 2 - Malgré le fait qu'elle bouscule, la transition du milieu de vie peut se vivre positivement si on s'en donne les moyens. L'étape du questionnement intérieur aide à apaiser le trouble profond qui est vécu ainsi qu'à s'élever au-dessus du tumulte afin de voir les choses plus clairement. Ceci met le cadre à un changement positif. Comprendre ce qui arrive, accepter de répondre au désir de changement (éviter le déni) et aborder le problème comme une occasion favorable de vivre une transformation bénéfique, permet de traverser cette houleuse phase de la vie de façon réfléchie, en accord avec soi-même et donc d'en sortir enrichit intérieurement.

DU QUESTIONNEMENT INTÉRIEUR AU BESOIN DE CHANGER


Les étapes de la remise en question et de la quête de sens sont, en effet, une période de tribulations intérieures au terme de laquelle l'individu sort avec une plus grande authenticité et un sens accru du but de son existence. Une nouvelle disposition intérieure appelle un nouvel état d'esprit, qui lui-même invite à poser un nouveau regard sur sa vie. Ainsi lors de la transformation, le changement extérieur s'alignera sur celui qui s'opère à l'intérieur.


La remontée dans la courbe du bien-être ou du bonheur consiste en un passage progressif et harmonieux de l'ancien au nouveau. Cela ne veut pas dire que le passage se fera sans difficultés et en toute sérénité, mais plutôt que l'énergie investie sera orientée positivement tout le long de la traversée en vue de favoriser la réussite. Une transition du milieu de vie positive, c'est passer de la crise à l'opportunité, et voici comment :


  1. Accueillir le changement (adopter une attitude d'ouverture) et y faire face (ne pas nier le besoin de changer)

  2. Accepter l'inconfort du moment présent et vaincre la peur de l'inconnu

  3. Admettre que le changement prend du temps et faire preuve de patience et de détermination

  4. Faire le deuil de sa vie passée ou de certains aspects de cette vie. Avec chaque fin, il y a un nouveau départ

  5. Se défaire de ce qui ne sert plus sa vie. On abandonne ce qui encombre, limite ou n'est plus utile à sa vie

  6. Délaisser ce faux personnage, dont on jouait le rôle et qui a défini notre identité pendant plusieurs années, afin d'embrasser sa vraie personnalité

  7. Oublier l'illusoire et avoir une vision réaliste de son avenir

  8. Se réinventer : c'est une phase de renouveau et de créativité. On découvre le potentiel en soi et on choisit de l'exploiter

  9. Éprouver de la gratitude. En d'autres mots, être reconnaissant de se trouver là où on se tient actuellement dans sa vie et d'avoir la possibilité d'évoluer.

  10. S'occuper de soi après avoir passée tant d'années à prendre soin des autres, notamment sa famille

  11. Se construire une vie significative, c'est-à-dire qui a du sens et qui compte

  12. Réajuster son parcours de vie ou changer complètement de cap



DE LA TRANSITION AU RENOUVEAU

Par quels moyens peut-on arriver à faire tout ceci et à traverser cette étape de la vie en douceur non seulement pour soi, mais également pour son entourage ? En faisant de petits pas, une avancée par étape prenant en compte les possibles trébuchements qui pourraient survenir en cours de route et dont on se relèvera. La démarche peut être facilitée par la recherche de soutien :


  • Consulter des articles sur le Web présentant des conseils de psychologues

  • Lire des livres sur le sujet 

  • Se faire accompagner par un coach de vie, un psychothérapeute ou un psychologue


Une fois la transformation entamée, il est important de refléter le changement de façon positive dans le reste de son parcours de vie. Il s'agit en quelque sorte d'un nouveau départ. Avec cette seconde chance s'ouvre la possibilité de mener une vie porteuse de sens personnel (par opposition au personnage social auquel on s'était jusqu'alors conformé) et de sens vocationnel. C'est l'éclosion d'une nouvelle version de soi, son vrai soi, d'une existence nouvelle, significative et en phase avec soi. L'aboutissant de la transition sera une vie et une satisfaction de vie rehaussées.

La crise n'est pas comme une maladie dont on ne peut sortir : elle est comme une sorte de nouvelle naissance !

Pierre Mauroy

La transition du milieu de vie, je suis en plein dedans, immergée et en même temps fascinée par le cheminement intérieur que je vis. Bien que je sois une personne introvertie, j'ai toujours été tournée vers l'extérieur. Pour la première fois, je découvre une vie en moi que je ne connaissais pas et le soudain besoin de cultiver mon bien-être intérieur. La mutation est déroutante, mais pas désagréable, bien au contraire, c'est pour moi une exploration. J'avance sans trop savoir où la route me mènera, mais connaître la destination est-il vraiment important ? J'ai trouvé une réponse dans cette pensée : « Le but ne doit pas nécessairement être atteint. Souvent, il sert juste à donner une direction ». Alors, je fais route en aspirant à la liberté de devenir moi et de faire briller mes vraies couleurs, de me façonner une existence à mon image, en harmonie avec ce à quoi la vie m'appelle et que j'ai d'ailleurs encore à découvrir.



ABONNEZ-VOUS AU BLOGUE et si vous aimez cet article, partagez-le. 👍

Vous êtes mon baromètre ! Dites-moi ce que vous pensez de mes articles (commentaires), pour que je puisse mieux vous parler des sujets qui vous intéressent. Merci !

Vous aimerez aussi : Crise de la quarantaine : 4 questions à se poser pour calmer les turbulences intérieures et prendre de l'altitude (Partie 1)


REJOINS MA COMMUNAUTÉ !


@maqualitedevie

Instagram

Facebook

Twitter

Pinterest


© 2023 by Train of Thoughts. Proudly created with Wix.com