Halloween : Entre peur et euphorie

Mis à jour : juil. 7

Une réflexion sur la frayeur et l'attrait pour l'épouvante.


Voici venir l'halloween et son lot de frissons. Les maisons se parent de tombes, de squelettes, de fantômes, de sorcières, d'épouvantails, de citrouilles effrayantes et j'en passe. La fébrilité s'empare des petits et des grands. On ne manque pas de créativité pour trouver des costumes et des décors à vous glacer le sang. Toutes les personnes avides de films d'horreur ou d'attractions comme les maisons hantées ou les défilés de zombies sont enchantées. Mais pourquoi sommes-nous si attirés et fascinés par cette macabre célébration ?


À vrai dire, je n'éprouve aucun plaisir à ces frayeurs. Elles ne contribuent certainement pas à me détendre, bien au contraire. Quand j'étais à l'université, je me souviens d'avoir vu à l'halloween un déguisement dont je me rappelle encore très bien en raison des frissons qu'il m'avait causés : c'était la grande faucheuse. Oui la mort. Haut perché sur des échasses avec la faucille à la main, il se déplaçait d'un pas imposant dans sa longue tunique noire. La capuche lui couvrait la tête, son visage était invisible. Tout était noir. Juste de le voir avancer pouvait faire sursauter même les plus courageux! Morbide, en effet! Ça m'a donné la chair de poule. Heureusement que beaucoup de costumes s'éloignent du thème sinistre de l'halloween. Je crois d'ailleurs qu'en matière de fêtes où l'on se déguise, Mardi gras serait de loin ma célébration de choix.


Pourtant pour beaucoup, l'halloween est une fête très attendue. On aime les frissons en raison de l'adrénaline générée par la peur. C'est cette recherche de sensations fortes qui nous pousse à nous exposer à tant d'effroi. Dans le cas d'un divertissement comme à l'halloween, le ressenti d'un moment de frayeur est similaire à ce qu'on éprouve quand on fait n'importe quelle activité à sensations fortes. Après une poussée d'adrénaline, on tremble, on a les jambes molles, on a le cœur qui bat à toute allure, mais s'ensuit une soudaine excitation qui procure tout un plaisir. Les mordus d'adrénaline y trouvent leur compte. Les peureux et peureuses comme moi se tiennent loin de toutes ces sensations intenses. En la matière, je préfère de loin l'euphorie du carnaval. Mais en fait, j'avoue prendre plaisir à donner des friandises aux petits monstres, super héros, princesses et autres qui sonnent à ma porte lançant candidementTrick or Treats! Leur joie est contagieuse et vous emporte dans leur univers.


Alors au bout du compte, l'halloween nous permet une fois par année de sortir de l'ordinaire et de nous évader de notre quotidien. Cela en est bien le plus grand bénéfice. On s'extase devant les costumes que l’on croise dans la rue, au travail et lors de la tournée nocturne des enfants et adolescents avides de bonbons. On entre dans un univers de fantaisies où l'imagination n'a pas de limite. N'est-ce pas le meilleur moyen de retrouver son âme d'enfant et de plonger le temps d'une journée dans un monde d'espiègleries ?


Joyeuse halloween ! 👻 💀😱🍬🍭🎃


#halloween


ABONNEZ-VOUS AU BLOGUE et si vous aimez cet article, partagez-le. 👍

Vous êtes mon baromètre ! Dites-moi ce que vous pensez de mes articles (commentaires), pour que je puisse mieux vous parler des sujets qui vous intéressent. Merci !


REJOINS MA COMMUNAUTÉ ! 


Instagram : @ma_qualite_de_vie


Facebook : @maqualitedevie


Twitter : @maqualitedevie


Pinterest : @maqualitedevie

© 2023 by Train of Thoughts. Proudly created with Wix.com