Ressasser, s'inquiéter : et si la rumination mentale n'encombrait plus votre esprit ?

Vivre la rumination mentale (overthinking), c'est soumettre son esprit à une mer de pensées qui débordent et le submergent. Peut-on se retenir de trop penser et si oui, qu'en serait alors le bénéfice ?




Vous êtes chez vous à vaquer à vos occupations, vous êtes en voiture ou en transport en commun, vous faites vos courses, vous allez à vos rendez-vous, vous faites vos activités quotidiennes ou hebdomadaires. Mais pendant tout ce temps, votre esprit, lui, semble toujours être au même endroit, figé dans un moment, une situation, une émotion qui l'envahit de façon obsessionnelle. Vous essayez sans relâche de trouver une solution à un problème, ou vous vous faites des reproches pour une chose du passé, qui est anodine mais que vous avez transformé en montagne, ou encore vous craignez continuellement pour l'avenir et réfléchissez sans cesse aux différentes possibilités afin d'anticiper tous les cas de figure. Quel que soit l'origine de ce tourment mental, vous ressassez ces pensées depuis bien trop longtemps, et cela vous affecte. Vous ruminez.


Si vous vous reconnaissez dans ce scénario, vous êtes peut-être sujet à la rumination mentale et il y a de fortes chances que vous soyez une femme, puisque la gente féminine est plus affectée par cette condition. Mais que vous soyez une femme ou un homme, il est certain que vous avez besoin d'un soulagement mental, car cette charge vous pèse.



Comment se manifeste la rumination mentale ?


Pour déterminer précisément si vous êtes touchés par la rumination mentale («overthinking» en anglais), il y a un certain nombre d'indices à repérer. Pour l'identifier, vous devez observer les signes suivants :

  • Repasser en boucle ou tourner dans tous les sens des pensées

  • Être envahi par ces pensées au point qu'elles en deviennent obsessionnelles

  • Ressasser ces mêmes pensées pendant une longue période de temps

  • Être dans une activité mentale et émotionnelle excessive

  • Exagérer la situation à l'origine des pensées (il s'agit d'une tracasserie plutôt que d'un réel problème)

  • S'inquiéter de l'avenir, d'une part et, d'autre part, se blâmer ou être négatif par rapport au passé

  • Ressentir des émotions négatives (comme le doute, l'anxiété, la crainte, le reproche, le pessimisme)

  • Être en situation de blocage mental : on tente de trouver une solution à un problème, mais on n'y arrive pas

  • Se sentir glisser lentement vers la dépression en raison de la rumination

En somme, la personne en état de rumination mentale réfléchit trop et se fait du tort. Elle remâche sans arrêt le passé, elle est préoccupée par l'avenir, elle se questionne beaucoup trop, elle amplifie un souci, elle sombre dans la négativité.


« L’avenir nous tourmente, le passé nous retient, c’est pour ça que le présent nous échappe. »

Gustave Flaubert



Quelles sont ces pensées obsessionnelles et négatives qui poussent à une réflexion excessive et qui encombrent l'esprit ?


Quand on rumine mentalement, l'esprit est monopolisé par un excès de pensées non constructives. On ressasse sans cesse :

  • Un problème : je devrais faire ceci..., non ça ne marchera pas à cause de cela; ... à moins que je décide ceci..., mais il se peut alors que ça entraîne ça; ... oui, mais il y aussi peut-être ceci... ou bien je devrais plutôt considérer cela

  • Une situation : j'aurai dû dire ceci ou faire cela, si seulement j'avais su

  • Des sentiments : je suis découragé, fatigué, fâché, frustré, triste et j'ai envie de pleurer, je regrette

  • Des idées négatives : je m'en veux d'avoir fait cette erreur, pourquoi c'est arrivé, tout le monde pense probablement ceci de moi maintenant

Il existe des ruminations mentales plus profondes. Elles sont dues à un choc émotionnel résultant d'une situation traumatique, mais il n'est pas question de ces cas-là dans cet article.



Pourquoi faut-il agir ?


Tout ce qui précède est suffisamment explicite pour cerner les inconvénients de la rumination mentale et comprendre son impact sur la qualité de vie. Revenez au scénario du début et repassez la scène en vous voyant fonctionner avec vos capacités altérées par les maux de la liste d'indésirables ci-dessous. Puis, à l'aide des bienfaits de la colonne « Situation désirée », imaginez un instant ce que pourrait être cette même vie, si vous ne subissiez plus le poids de la rumination mentale.



Situation initiale indésirable Situation finale souhaitée

Épuisement Énergie

Agitation Calme

Inquiétude Sérénité

Reproche Indulgence

Esprit dispersé Esprit recentré

Blocage psychologique Fluidité de pensée

Pensées envahissantes Pensées contrôlées

Ressassement Relâchement

Stress Apaisement

Désordre émotionnel Émotions régulées

Souffrance Bien-être

Mauvaise qualité du sommeil Bon sommeil




Comment réduire cette agitation mentale et émotionnelle?


On n'éliminera probablement pas complètement la rumination de sa vie, mais on peut grandement l'atténuer et vivre mieux. Voici quelques façons de calmer votre esprit et votre intérieur de cette suractivité mentale :

  • Accueillez ce qui vous arrive avec équanimité

  • Faites preuve de bienveillance et d'indulgence envers vous-même

  • Trouvez-vous un objet de motivation qui vous donne l'envie et la force de surmonter la rumination

  • Décrochez : vivez l'instant présent et pratiquez la pleine conscience

  • Arrêtez de vous tracasser pour des situations passées que vous ne pouvez pas changer. Lâchez prise

  • Recadrez vos pensées. Ce problème qui vous obsède n'en est peut-être pas un, ou il est de moindre ampleur que ce que vous croyez

  • Méditez, faites du yoga, essayez la sophrologie

  • Prenez de la distance par rapport au problème et revenez-y plus tard

  • Occupez-vous l'esprit à autre chose en faisant une activité qui demande de la concentration

  • Repérez les moments de rumination et freinez-les.

  • Prévoyez un court moment quotidiennement (quelques minutes) pour réfléchir au problème que vous cherchez à résoudre et n'y revenez plus pour le reste de la journée




Conclusion


La rumination mentale est une fâcheuse propension à penser bien au-delà de ce qui est normalement requis. Ne nous laissons pas noyer par ce déluge de pensées. Ouvrons les écluses pour refaire surface et ainsi redevenir maître de notre esprit. Ne nous laissons pas tenter par la passivité en trouvant des excuses justifiant notre laisser-aller. Partons à la reconquête de notre paix mentale. Donnons-nous la chance de changer les choses. Nous en sommes les premiers bénéficiaires.



ABONNEZ-VOUS AU BLOGUE et si vous aimez cet article, partagez-le. 👍

Vous êtes mon baromètre ! Dites-moi ce que vous pensez de mes articles (en commentaires), pour que je puisse mieux vous parler des sujets qui vous intéressent. Merci !


Vous aimerez aussi :

REJOINS MA COMMUNAUTÉ ! 


@maqualitedevie

Instagram

Facebook

Twitter

Pinterest

© 2023 by Train of Thoughts. Proudly created with Wix.com