Vivre moins de Blue Mondays et plus de joyeux lundis

Mis à jour : mai 7

Encore un Blue Monday, le jour le plus déprimant de l'année. Et s'y on faisait fi de cette prétendue journée de déprime et qu'on s'attardait plutôt à vivre un joyeux lundi, voir même plusieurs joyeux lundis tout le long de l'année !




Depuis 2005, le 3e lundi du mois de janvier a été déclaré le Blue Monday car c'est supposément le jour le plus déprimant de l'année. Avec la pandémie, nos relations et activités sociales en ont pris un coup, certains ont même perdu leur emploi et plusieurs entrepreneurs ont fermé boutique. On pourrait donc s'attendre à ce que, cette année, le Blue Monday soit plus difficile que les précédents, si on considère qu'il est réellement la journée la plus morose de l'année. Quoiqu'il en soit, le Blue Monday n'est pas le seul jour où le moral peut être à son plus bas. J'élargirai le problème à l'ensemble des lundis, car vous en conviendrez certainement, il est loin d'être le jour favori de la semaine pour la plupart des gens. Alors comment vivre de joyeux lundis ?


ACCEPTER LE MOMENT


Quand arrive le dimanche soir, on est dans une sorte de petit deuil de la fin de semaine, car on aimerait bien en profiter un peu plus longtemps. C'est bien pour cette raison que l'on aime tant les lundis fériés. Alors comment accueillir les lundis avec un peu plus d'enthousiasme ou, du moins, avec moins de résistance ? Cela peut passer par l'acceptation que nous vivons des cycles (dans le sens de processus qui se répète dans le même ordre) tel que le cycle des saisons, le cycle d'une année, le cycle menstruel par exemple. Les lundis reviendront toujours, alors pourquoi ne pas plutôt les voir comme le jour où on se remet en selle pour vivre une belle semaine.


AVOIR UNE ATTITUDE POSITIVE


Adopter une attitude positive c'est décider de faire du bonbon avec ce que l'on a sous la main de moins alléchant. C'est choisir de prendre une position favorable par rapport à ce que l'on traverse, malgré les difficultés et les défis rencontrés. C'est croire que la journée sera agréable et que tous les autres lundis auront la même saveur plaisante. Si on se convainc que ce jour est le meilleur de la semaine, il le sera. Par un conditionnement positif de l'état d'esprit et du comportement il est possible de voir du beau. Alors, au lieu de se traîner hors du lit le lundi matin comme si deux boulets étaient attachés aux pieds, n'est-il pas préférable de se lever avec entrain, d'arborer un large sourire et de se répéter des affirmations tel que « cette journée est merveilleuse ! » ? Ça deviendra un bon moment. Il faudra continuer de se le répéter au cours de la journée et de s'y accrocher, parce qu'il n'est pas dit qu'un pépin ne surviendra pas. L'important c'est de maintenir le cap de la positivité.


SE GÂTER LES LUNDIS


Plutôt que d'attendre le vendredi, le samedi ou le dimanche pour vous faire plaisir, faites-le le lundi : le film que vous avez envie de voir sur Netflix, le restaurant où vous voulez aller ou d'où vous voulez commander un repas, la longue marche que vous faites pour vous aérer l'esprit, le bricolage ou autre activité que vous aimez, mais que vous réservez à la fin de la semaine, c'est le moment de les déplacer au lundi. Vous pouvez également commencer à faire de nouvelles choses le lundi, que ce soit de commencer la journée avec un latté au lieu d'un café, de consacrer quelques minutes à midi à la lecture du livre qui traîne sur votre table de chevet depuis des mois, de jouer à un jeu de société le soir. Si vous organisez votre journée avec des activités qui vous plaisent et que vous limitez les corvées, vous aurez hâte au lundi.


S'AFFRANCHIR DU MYTHE DU BLUE MONDAY ET SE TOURNER VERS LE BREW MONDAY


Le Blue Monday est un mythe. Il est le résultat d'un calcul mathématique qui a identifié le 3e lundi de janvier comme le plus déprimant de l'année, mais il n'y a aucune étude scientifique qui l'appui. De plus, la déprime ne se limite pas à un jour spécifique de l'année. C'est un problème de santé mentale et si vous vous sentez dans cet état, cherchez de l'aide. C'est d'autant plus vrai en cette période de confinement où les contacts humains en dehors du foyer sont très réduits.


L'organisation britannique Samaritains a décidé de prendre une approche positive à cette journée en la transformant en Brew Monday. Le principe est de pouvoir créer des connections avec d'autres personnes en discutant autour d'une tasse de thé pour briser les émotions négatives ressenties quand on traverse des moments difficiles. La rencontre sera bien évidemment virtuelle cette année. Pour en savoir plus, visitez leur page Web :

https://www.samaritans.org/support-us/campaign/brew-monday/



De votre côté, croyez-vous au Blue Monday ? Dites-le moi en commentaire.




ABONNEZ-VOUS AU BLOGUE et si vous aimez cet article, partagez-le. 👍

Vous êtes mon baromètre ! Dites-moi ce que vous pensez de mes articles (en commentaires), pour que je puisse mieux vous parler des sujets qui vous intéressent. Merci !



REJOINS MA COMMUNAUTÉ SUR LES MÉDIAS SOCIAUX !


@maqualitedevie

Instagram

Facebook

Twitter

Pinterest


ABONNE-TOI AU BLOGUE 

Merci de t'être abonné.e!